Éditeur visuel de WordPress

Si vous savez utiliser un traitement de texte, vous ne vous sentirez pas perdu en utilisant l’éditeur visuel de WordPress. Prenons le temps de se familiariser avec les différentes sections de l’éditeur et les différents outils qu’il comporte. On trouve dans l’illustration suivante des chiffres qui réfèrent à des sections de cet article expliquant ce que vous pouvez attendre des fonctions.

Illustration de l'interface d'édition visuelle de WordPress  - editeur visuel wordpress 1024x576 - Éditeur visuel de WordPress

L’éditeur visuel de WordPress, cliquez sur l’image pour l’agrandir.

1. La section Titre

Le titre de votre page devrait contenir au maximum 70 caractères, ceci dans le but qu’il soit complet dans les résultats des moteurs de recherche. C’est dans cette section que vous l’entrerez. Je vous recommande de lire la section de notre site sur l’optimisation du référencement de votre site Internet pour en savoir plus sur la rédaction web et l’indexation de votre site. Le choix d’un titre doit être fait judicieusement.

2. Le permaliens ou URL de votre page

Dès que vous entrez un titre de page dans l’éditeur visuel, WordPress tentera de créer lui-même une adresse (URL) qui correspondra à ce titre. Or il est souvent beaucoup trop long et peu structuré. Heureusement vous pouvez le modifier. Afin d’éviter les liens brisés (clics menant à des erreurs 404 de page non trouvée), assurez-vous dès le départ, lors de la création de la page, de bien choisir cette adresse. Elle ne doit contenir aucun accent, ni espace, c’est pourquoi j’utilise les traits d’union pour séparer les mots entre eux dans l’adresse. Pour la modifier, vous n’avez qu’à cliquer sur le bouton « modifier », entrer la nouvelle adresse puis appuyez sur « OK ».

3. Les boutons de mise en forme

Il est facile de mettre en forme du texte dans WordPress. Vous vous retrouvez avec plus ou moins les mêmes fonctions qu’avec un traitement de texte. L’illustration ci-dessous vous montre les principaux boutons. Si vous ne les voyez pas tous, ne vous affolez pas. Vous devez en fait cliquer sur le bouton marqué d’un « E » ci-dessous pour accéder à la liste étendue des fonctions.

illustration des boutons de l'éditeur visuel de WordPress  - boutons editeur visuel wordpress - Éditeur visuel de WordPress

A- Mise en forme générale du texte – On parle ici des caractères gras, italiques, des listes à puces et numérotées, tout autant que de l’insertion d’un extrait (une citation) ou encore de l’alignement de votre texte, soit à gauche, au centre ou à droite.

B- Insertion d’un hyperlien – C’est en surlignant une portion de texte, puis en cliquant sur ce bouton que vous pouvez choisir de créer un lien vers un article ou une page de votre site, ou une page externe, selon le cas. Vous pouvez aussi choisir d’ouvrir la destination dans un nouvel onglet du navigateur.

C- Séparateur d’extrait – Lorsque vous créez un article, il se peut que vous choisissiez de n’en présenter que les premières lignes ou le premier paragraphe, souhaitant que les visiteurs doivent cliquer sur un bouton « En lire plus » pour accéder au texte complet. Il vous suffit de placer votre curseur à l’endroit où se termine votre extrait et de cliquer sur ce bouton pour créer cette fonction de présentation.

D- Correcteur orthographique (si mauvais)  – Je crois que tout est dit, cliquez sur ce bouton si vous souhaitez vous en convaincre.

E- Accéder aux outils et fonctions étendues – C’est sur ce bouton qu’il vous faut cliquer pour avoir accès à l’ensemble des options.

F- Ligne horizontale – Pour insérer une ligne horizontale dans le texte.

G- Couleurs du texte – Choisissez une couleur différente pour une portion de texte.

H- Coller en texte – Quand du texte « copié » dans le presse-papier provient de Word par exemple, il est fort possible que la mise en forme ne suive pas et que vous vous retrouviez avec une présentation réellement déplorable, c’est alors que vous apprécierez cette possibilité de copier sans aucune mise en forme.

I- Les caractères spéciaux – Une liste utile de caractères que vous pouvez ajoute facilement en cliquant sur celui qui vous convient dans la grille proposée.

J- Décaler vers la droite ou vers la gauche du contenu, en le surlignant. Utile pour la mise en forme.

K- Annuler ou refaire la dernière opération sur le texte.

4. La boîte d’édition de texte

C’est ici que vous rédigez la portion texte de votre page. Sous ce cadre, vous trouvez le nombre de mots, ainsi que la date et l’heure de l’enregistrement du dernier brouillon.

5. La section « Publier »

Particulièrement simple, vous pouvez choisir d’enregistrer votre travail en brouillon, ou encore en voir un aperçu. On peut aller plus loin en choisissant de donner un statut à notre texte non publié, exemple « En attente de relecture ». Il demeure en brouillon mais vous indiquez que vous attendez des commentaires. La visibilité vous donne l’option de rendre votre texte publique, de le protéger par mot de passe, ou encore de ne le publier que pour vos beaux yeux.

La section Révisions pour sa part vous donne la chance de revenir à des étapes antérieures, sauvegardées pour vous, pouvant ainsi vous permettre de revenir à un moment précis de la rédaction. Finalement, vous pouvez modifier la date de publication, antérieure ou ultérieure, et ainsi automatiquement poster, un jour donné, votre page ou billet. Pour que ceci fonctionne, vous devez appuyer sur « Publier ». Même chose pour mettre en ligne votre texte quand vous êtes prêt.

6. Attributs de page

Votre page est-elle en tête de hiérarchie ou bien elle constitue une sous-section. C’est ici où vous pourrez le définir. Vous pouvez aussi choisir parmi les modèles de page proposés par votre thème.

Laisser un commentaire