Référencement (SEO) de votre site

L’optimisation du référencement de votre site Internet, mieux connue sous son pendant SEO (Search engine optimization) est une technique visant à assurer un meilleur positionnement de votre site web au sein des différents moteurs de recherche. Cette article vise à traiter de ce sujet et veut regrouper les différents outils et billets qui y réfèrent sur ce site.

Optimiser son référencement, ça veut dire quoi ?

Plusieurs facteurs interviennent dans le classement de votre site Internet lorsqu’un internaute propose une requête dans un moteur de recherche. L’ensemble de ces conditions, leurs priorités et leurs interactions constitue l’algorithme de l’engin de recherche. Plusieurs parlent de centaines de critères pour Google par exemple, qui évidemment garde bien secrètement sa recette.

Optimiser son référencement, c’est donc se conformer à un grand nombre de règles et de critères techniques, informatiques, ergonomiques, logistiques et surtout de contenus. Or, c’est ce qui permet d’espérer se classer dans les premiers résultats qui sont retournés aux internautes lors d’une requête.

referencement-contenu-roi référencement - optimisation referencement seo - Référencement (SEO) de votre site

Comment je peux moi-même optimiser mon positionnement dans les moteurs de recherche ?

Heureusement, on peut se documenter. Commencez par télécharger le Guide de démarrage Google – Optimisation pour les moteurs de recherche, c’est un excellent point de départ. On trouve dans les 32 pages de ce livret à quoi Google vous convie en matière de qualité de site, de contenus et d’architecture logistique. Vous saurez ainsi comment améliorer certains aspects de votre site. Vous pouvez profiter des mêmes largesses chez Microsoft qui propose aussi ses lignes de conduite SEO Bing.

Plusieurs des améliorations et ajustements nécessaires peuvent être effectués avec un peu de recherche et de débrouillardise. Notre site Internet en fera état tout au long du projet dans la présente section. Nous allons nous contenter pour l’instant d’être d’accord avec la courte liste de Wikipedia :

  • La popularité de la page
  • La pertinence des pages liantes
  • Le texte des liens entrants
  • La pertinence de la page
  • L’indice de confiance de la page
  • L’ancienneté du site web
  • L’autorité du nom de domaine
  • Le PR (Page Rank) de la page
  • La qualité des liens vers cette page

Différencier 2 types d’optimisation

Nous avons du pouvoir sur principalement 2 choses, la première est ce que nous pouvons faire pour, et sur notre propre site Internet (optimisation on site), et la deuxième (off-page SEO) est l’achalandage, les références et les coups-de-pouce du destin qui nous viennent des autres sites Internet et des humains qui se trouvent derrière. Les réseaux sociaux, le référencement local (Inscription Google Maps, sans oublier aussi Bing Places) entrent évidemment aussi dans le deuxième groupe. J’apprécie la vulgarisation faite par Open Class Room sur le sujet du Off-page SEO.

Reprenons les 9 critères précédents qui nous parvenait de Wikipedia, nous pouvons facilement remarquer que très peu dépendent réellement de nous, ou du moins, sur lesquels nous avons un réel pouvoir dans le présent (donc On site). Nous pouvons certainement faire des efforts pour augmenter la vitesse de chargement de notre site, mais du reste ? Est-ce une raison pour baisser les bras ? Aucunement ! D’abord un vidéo intéressant et je vous invite ensuite à lire plus bas dans cet article la suite.

Notre meilleur outil de référencement : le contenu

Choisir la meilleure option est donc de miser pour notre projet sur le contenu. Cette page en est un exemple. Elle tente de vous offrir un contenu de qualité, qui propose des hyperliens intéressants et pertinents. Elle est structurée de sorte que vous pouvez la lire facilement et elle contient des documents tiers de qualité, dont les sources sont fiables et reconnues. Nous allons avoir besoin de deux outils que nous pouvons créer :

Une liste de sujets

Si le contenu est roi, encore faut-il savoir de quoi nous allons entretenir notre lectorat. C’est le moment de la feuille blanche et du brassage d’idées. Oubliez les mots-clés, concentrez-vous tout simplement sur tous les sujets, aspects, détails qui peuvent intéresser votre auditoire. Ne vous jugez pas à cette étape sur la facilité que vous avez à faire cette liste ou la qualité de ce qu’elle contient. Vous saurez bien le moment venu trier ce qui est ou non digne d’intérêt. Ma liste contient pour l’instant près de 100 sujets dont je désire vous entretenir.

Une structure de contenu

Nous allons ensuite planifier des ensembles cohérents qui regrouperont et relieront ces contenus entre eux. Ce sera particulièrement utile le moment venu de planifier votre rédaction, de choisir les hyperliens internes et externes pour documenter votre texte, mais aussi pour assurer à votre visiteur une navigation facile et profitable. Si nous prenons l’exemple de cette page, elle me permet de constater que je vise suffisamment large et « en surface » pour pouvoir ensuite approfondir sur au moins une vingtaine de sujets que je saurais traiter en profondeur.

Un calendrier éditorial

Votre structure créée, vous pouvez maintenant transposer ces sujets, thèmes, dans un calendrier éditoriale. C’est votre agenda de rédaction et de publication. Vous allez vous sentir beaucoup plus à l’aise de produire du contenu en sachant ce qui vous attend dans vos prochaines publications. Vos idées seront ainsi mieux structurées et votre menu de navigation en profitera grandement. Par ricochet, un contenu de qualité bien organisé dans les menus participe à l’optimisation de votre site pour les moteurs de recherche.

Analyser votre concurrence

Quelles sont les questions (requêtes) que peuvent avoir vos clients dans les moteurs de recherche ? Faites quelques essais, observez qui se positionnent le mieux et allez jeter un oeil à leur page. Que contient-elle, comment est-elle structurée ? Évidemment, inutile de rappeler qu’il y a plusieurs autres critères que la simple page et son contenu mais en prenant cette habitude, vous finirez par pouvoir noter des comportements et des contenus qui peuvent justifier leur présence au sommet. Il ne s’agit pas ici d’imiter leur contenu mais de comprendre là où se positionne la concurrence et surtout comment elle peut le faire.

Les outils pour aider au référencement de votre site Internet

Pour aller plus loin, nous allons aussi nous doter au fil du projet d’outils précieux pour atteindre de meilleurs résultats :

  1. L’extension Yoast SEO (qui fonctionne avec votre WordPress) ;
  2. Google Analytics et Google Webmaster Tools ;
  3. Différents sites de soutien à l’optimisation du référencement SEO ;
  4. Une solide stratégie de médias sociaux ;
  5. Annuaires d’affaires en ligne ;
  6. Campagne de maillage avec des sources et sites externes partenaires.

Dois-je engager des professionnels du métier ?

Il n’y a aucune bonne réponse à cette question. Si vous choisissez d’engager quelqu’un pour faire le travail, prenez le temps de faire des appels d’offre, ou du moins de demander quelques estimations à différents fournisseurs. Être référenceur est un métier ! Assurez-vous aussi de bien connaître la réputation de qualité, d’éthique et de professionnalisme du ou de la consultant-e choisi-e.

On ne trouve aucune recette miracle dans ce domaine, nous ne le répéterons jamais assez. Rien ne remplace le contenu et la discipline d’en proposer qui est unique, rigoureux et pertinent et en ce qui concerne ce projet qui nous occupe ici, nous ne déployons aucun budget externe pour l’optimisation.

Laisser un commentaire